Le journalisme dans la toile d’Internet

Faire circuler l’information. Le rôle du journaliste peut être défini de cette manière ; Il est celui qui fait en sorte qu’une information soit reçue. En cela, il est dépendant d’un média. Or, les médias informatifs traditionnels, presse, radio et télévision, traversent aujourd’hui une crise. Crise économique, au moins dans la presse quotidienne payante. Crise d’identité, surtout. Coincé entre un public qui ne voit souvent plus dans l’information qu’un divertissement, et des financiers qui « font » les médias armés d’une calculatrice, le journaliste doit se retrouver, ou se redéfinir. C’est dans ce contexte qu’une innovation technologique a pris son essor : l’Internet.

Internet, comme premier média dont les moyens de diffusion sont accessibles à tous, a bouleversé le paysage des médias. Et le public s’est engouffré dans la brèche laissée ouverte : il a commenté là où le journaliste ne le faisait plus, il a dit là où le journaliste doit se taire.

Les enjeux d’une telle évolution sont importants : Le public a trouvé là le moyen de s’exprimer devant le plus grand nombre ; mais c’est également une porte ouverte à tout type d’informations erronées. En somme, les avantages et les inconvénients de l’absence de toutes contraintes, contraintes dont souffre le monde journalistique.

Sommaire :

  1. Avant-propos
  2. L’argent des médias
  3. Les attentes du public
  4. La révolution du média Internet
  5. La visibilité sur le Web
  6. Les pionniers de l’information sur la toile
  7. Tout le monde est journaliste ?
  8. Un média à apprivoiser
  9. Vers une information nouvelle

[Suite : L’argent des médias]

2 réflexions au sujet de « Le journalisme dans la toile d’Internet »

  1. C’est bien l’ennui avec la presse, elle ne s’affaire que pour sa survie et ne voit pas qu’ainsi elle agonise à petit feu.
    L’acceptation résignée ne mène à rien de vivant.

    Adieu la presse.

  2. La presse se porte très mal aujourd’hui financièrement. Et si elle tient à jouir de sa liberté d’expression, il faut impérativement de l’argent dans les caisses. Sans argent le choix n’est pas toujours possible. Maintenant on peut bien évidemment s’interroger sur certaines décisions prises par la presse pour survivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web